Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 juin 2012 2 05 /06 /juin /2012 11:00

fidji

Fidji est un petit perroquet, une conure plus précisément, dont le nom scientifique est "pyrrhura molinae hypoxantha". 

Il existe plusieurs mutations (couleurs, pour parler plus simplement) dans cette espèce, et la mutation de Fidji est appelée "hypoxantha", c'est à dire qu'elle a les flancs, sous les ailes, jaunes.

Les puristes diront que seuls les représentants issus de l'espèce pyrrhura molinae et de la sous-espèce "sordide" peuvent être appelés "hypoxantha", les autres ayant cette mutation doivent être appelés "opaline". Nous dirons donc opaline pour faire simple.

 

Fidji est donc cette petite femelle pyrrhura molinae opaline, arrivée chez nous à l'âge de 3 semaines et nourrie à la main par nos soins. Mon fils avait alors 14 ans et rêvait d'avoir un oiseau apprivoisé, de préférence par lui. Nous avons donc fait l'acquisition de ce bébé, qui a très vite trouvé sa place à la maison. Mon fils l'a donc élevée à la main, plutôt à la seringue, dans la mesure où ses heures de cours au collège le lui permettait. J'ai pris le relai pour les repas qu'il ne pouvait assurer pendant ses heures de cours.

Fidji a donc grandi rapidement, et nous lui avons légèrement taillé les plumes des ailes pour éviter toute fugue mortelle pour elle, qui étant née en captivité, ne saurait pas trouver sa nourriture dans la nature en cas de fugue, sans parler du danger  des potentiels prédateurs que sont chats, chiens, buses, voitures, etc etc... Elle venait souvent avec moi en voiture chercher son "maître" au collège, ce qui faisait sa joie et également le ravissement des petits collégiens qui la croisaient et se pressaient autour d'elle pour la toucher et la caresser.

Puis le temps du collège s'est terminé, et avec la période lycéenne, Fidji s'est trouvée de plus en plus seule, son "maître" étant moins disponible, même s'il s'en occupait aussi souvent que son emploi du temps le lui permettait. Fidji s'ennuyait, commençait à faire des bêtises à la maison, jouait avec les rideaux, les plantes vertes, les bouquins, dont elle grignotait la couverture, sans parler des crayons, gommes et stylos qu'elle croquait allègrement!

Il a donc fallu se rendre à l'évidence: Fidji avait besoin d'une occupation saine, en l'occurrence UN fiancé qui lui donnerait une activité plus saine que le grignotage de crayons sur le bureau de mon fils.

Début février 2010, je me suis lancée dans la construction d'une volière de 2m50 de long, 1m de large et 2m de hauteur, équipée d'un sas pour éviter toute fugue accidentelle. Après avoir cherché, lu et dévoré tous les articles, blogs, sites qui parlaient oiseaux, pyrrhuras, perroquets, conures, mutations, nous sommes partis à la recherche d'un fiancé et Rocco, mâle pyrrhura molinae opaline a rejoint Fidji pour la St Valentin, le 14 février 2010.

pyrrhuras opalineDepuis 2007, Fidji en est à sa 3ème saison de reproduction. Elle se montre agressive avec moi, surtout en ces périodes de pontes, et l'ouverture du nid afin de prendre les petits pour les baguer ou pour nettoyer, changer le fond du nid, prendre des photos etc ... fait l'objet d'un combat digne d'une corrida dans l'arène. Le port de gants renforcés est indispensable pour toucher Fidji  qui me saute dessus telle une tigresse défendant sa progéniture. Même l'intrusion dans sa volière m'est impossible. Parceque Fidji n'a pas peur de moi! En revanche, Guillaume peut sans problème rentrer sur son territoire. Elle lui fait la fête, répond à ses sollicitations, prend un plaisir évident à venir se lover dans son cou pour lui faire des calins à profusion. Mais c'est lui, son maître, pas moi! La fidélité est un des traits de caractère important des pyrrhuras.

DSCN7865.JPG

Partager cet article

Repost 0
fidji-pyrrhura-molinae - dans présentation
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de fidji-pyrrhura-molinae
  • Le blog de fidji-pyrrhura-molinae
  • : Découverte des pyrrhuras molinae ou conures. Depuis l'arrivée de Fidji, première femelle pyrrhura, à aujourd'hui, quelques années et quelques couvées après...
  • Contact